Le Guyane en mal de logement

Face à une croissance démographique, la Guyane doit répondre à certaines problématiques sociales. Une étude effectuée conjointement par la Direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Deal) et l’Institut national des statistiques et études économiques (Insee), soulève un besoin réel en logement.

Pour répondre aux demandes d’un parc social très dynamique, la production annuelle doit être multipliée. Il faudra en somme construire entre 140 et 160 000 logements de plus d’ici 2040. L’étude rendu public démontre que la Guyane était réactive dans les années 2000, la courbe de croissance de construction reposait sur celle de la démographie: 39% des logements neufs avaient même été livrés durant cette période.
La Guyane n’est aujourd’hui pas en mesure de traiter les situations d’urgence en matière de logement à défaut de ressources disponibles. Pour lors, Cayenne, Matoury et Kourou doivent faire face à une forte urbanisation, voire à un surpeuplement. De plus, l’étude révèle qu’un logement sur 5 n’offre pas le confort attendu et le taux de rotation demeure faible dans ces zones.
Parallèlement, le marché du logement privé est en bonne santé. En effet, près de 85% des HLM en Guyane sont constitués d’appartements privés. On dénombre non loin de 28 000 ménages propriétaires de logements sur le parc privé. A noter que Cayenne et Rémire-Montjoly sont les principales agglomérations où émergent des maisons individuelles, influencés certainement par la défiscalisation.

Source: http://actu.guyane.fr/ target= »_blank » title= »Le Guyane en mal de logement » >Guyane.fr – Actu

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *