Rodolphe Alexandre ou l'alternative du diable

By José Charles-Nicolas

© guyane 1ère

Dans la guerre désormais ouverte entre Marie-Laure Phinéra-Horth et Alex Weimert, si Guyane 73 a choisi son camp, celui du candidat Weimert, son président, Rodolphe Alexandre réserve pour l’instant sa parole. Mais de quelle latitude d’action dispose t-il dans un débat aux accents cornéliens?

José Charles-Nicolas

Source: Guyane 1ère

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *