Suite procès "Faux papas chinois"

By Laurent Marot

© Laurent Marot

Plusieurs prévenus chinois ont mis en cause José Mariéma, alors employé à la mairie de Kourou d’autres ont aussi reconnu avoir rencontré à la préfecture Omar Hersi, ancien agent du service des étrangers. José Mariéma reconnaît seulement un rôle d’intermédiaire et Omar Hersi clame son innocence

Laurent Marot

Source: Guyane 1ère

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *